Jean-Charles GADRAS Informatique - Conseil - Expertise - Développements - Formations
 
Cahiers des charges
Gestion, suivi de projets
 
   
 
Définition des plans de formation
Mise en place des formations
Cours spécifiques
Développement applicatif
Visual Basic - VB.NET - ASP.NET
Delphi 7 - Delphi 2010
Utilitaires systèmes
VBScript - JScript - WMI - PowerShell
Utilitaires bureautique
VBa Office toutes versions
Noms de domaine - hébergement
ASP - SQLServer - Access
HTML - DHTML - Ajax - JQuery
PHP - MySQL
Joomla - Templates - Components
Configuration - installation - mise en ligne.
 
   
 
 
 
   

06 51 15 87 32

 


 

Histoire du HTML.

Le DHTML.

Javascript.

Ajax

JQuery

 

HTML : Hyper Text Markup Language.

 

Le HTML, est le format de données conçu pour représenter les pages web.

C’est un langage de balisage permettant d’écrire de l’hypertexte, d’où son nom.

HTML permet également de structurer et de mettre en forme le contenu des pages, d’inclure des ressources multimédias dont des images, des formulaires de saisie, et des programmes informatiques.

Il est souvent utilisé conjointement avec des langages de programmation (JavaScript) et des formats de présentation (CSS - feuilles de style en cascade).

 

Histoire du HTML.

 

1989: Origine.

 

HTML est une invention du World Wide Web (W3C), avec le Hypertext Transfer Protocol (HTTP) et les adresses web.

HTML a été inventé pour pouvoir écrire des documents avec des hyperliens.

Aujourd’hui, ces documents sont appelés "page web".

 

1993 : Mosaic.

 

HTML de l'époque pourrait s'appeler HTML 1.0.

Le terme HTML+ est utilisé pour désigner la version future de HTML.

Avec le navigateur NCSA de Mosaic, HTML connaît deux inventions majeures.

D’abord l’invention de l’élément IMG permet d’intégrer des images.

Ensuite l’invention des formulaires permet aux visiteurs de saisir des données dans les pages et de les envoyer au serveur web.

 

1994 : Netscape Navigator.

 

Netscape Navigator 0.9 ajoute de nombreux éléments de présentation : attributs de texte, clignotement, centrage.

On voit naître des concepteurs du WEB graphique, d’une part, et des concepteurs WEB "développeurs".

D’autre part, les concepteurs du web proposent d’étendre les capacités de description sémantique (logos, notes de bas de page, etc.) et les domaines d’applications (formules mathématiques, tables) de HTML.

Des feuilles de style en cascade (CSS) sont prévues pour HTML.

Les tableaux (<TABLE>) permettent d'améliorer la présentation.

La multiplication des éléments de présentation, donne naissance à une structure arborescente appelée Document Object Model (DOM).

 

1995-1996 : HTML 2.0.

 

En 1995, le World Wide Web Consortium (W3C) voit officiellement le jour.

Fin 1995, le RFC 1866 décrit HTML 2.0. Le principal éditeur est Dan Connolly.

 

1997 : HTML 3.2. et 4.0.

 

Le 14 janvier 1997, le W3C publie la spécification HTML 3.2.

Elle décrit la pratique courante observée début 1996 donc avec une partie des additions de Netscape Navigator et d’Internet Explorer.

Ses plus importantes nouveautés sont la standardisation des tables et de nombreux éléments de présentation.

HTML 3.2 précède de peu HTML 4.0 et contient des éléments en prévision du support des styles et des scripts.

Le 18 décembre 1997, le W3C publie la spécification HTML 4.0 qui standardise de nombreuses extensions supportant les styles et les scripts, les cadres (frames) et les objets (inclusion généralisée de contenu).

HTML 4.0 apporte également différentes améliorations pour l’accessibilité des contenusdont principalement la possibilité d’une séparation plus explicite entre structure et présentation du document, ou le support d’informations supplémentaires sur certains contenus complexes tels que les formulaires, les tableaux ou les sigles.

 

2000-2006 : XHTML.

 

Le développement de HTML est officiellement abandonné au profit de XHTML, application de Extensible Markup Language (XML).
Cependant, en 2004, des fabricants de navigateurs web créent le web Hypertext Application Technology Working Group (WHATWG) dans le but de relancer le développement du format HTML et de répondre aux besoins sur une base technologique plus facile d'accès.
Ceci s’inscrit dans le contexte d’une contestation plus générale du mode de fonctionnement du W3C.

 

2007 à nos jours : HTML5 et abandon du XHTML 2.

 

En mars 2007, tirant la conséquence de l'insurection des concepteurs de contenus web face à XHTML, le W3C relance le HTML et crée un nouveau groupe de travail encadré par Chris Wilson (Microsoft) et initialement Dan Connolly (W3C), chargés de faire évoluer HTML.

 

Les travaux du WHATWG ont été adoptés en mai 2007 comme point de départ d’une nouvelle spécification HTML5.

Ce document a été publié sous forme de Working Draftle 22 janvier 2008.

 

Une Accessibility Task Force est créée par le W3C en novembre 2009 afin de résoudre les problèmes de compatibilité entre les navigateurs et les formats des médias intégrant HTML.

 

Avec l'abandon du XHTML 2, la version XHTML 1.1 reste donc la version normalisée.

Le HTML5 sera compatible avec le XHTML et le XML, officalisé théoriquement courant 2012, il autorisera des documents XHTML5.

Cependant, il est probable que le W3C préfère un abandon pur et simple du XHTML 1.1.

 

DHTML ou le HTML Dynamique

 

HTML dynamique, de l'anglais Dynamic HTML, souvent abrégé DHTML, est un nom générique donné à l'ensemble des techniques utilisées par le créateur d'une page web pour que celle-ci soit capable de se modifier elle-même en cours de consultation.

Techniquement, il s'agit d'une utilisation conjointe du Javascript, du DOM et des CSS.

Les modifications portent sur l'affichage que le navigateur fait de la page web.

Le navigateur répercute immédiatement ces modifications à l'écran.

Les éléments constituant la page peuvent ainsi être modifiés, déplacés, créés ou effacés, automatiquement ou à la suite d'une action du visiteur.

 

Javascript.

 

JavaScript est un langage de programmation de scripts utilisé dans les pages web interactives.

C'est un langage orienté objet associé à une propriété de prototypage qui permet d'en créer des objets héritiers personnalisés.

Le langage a été créé en 1995 par Brendan Eich (Mozilla) pour le compte de Netscape Communications Corporation.

Le langage, est actuellement à la version 1.8.2.

 

Ajax.

L'architecture informatique Ajax (Asynchronous JavaScript and XML) permet de construire des applications Web et des sites web dynamiques interactifs sur le poste client en se servant de différentes technologies ajoutées aux navigateurs web entre 1995 et 2005.

Ajax combine JavaScript, les CSS, XML, le DOM et le XMLHttpRequest afin d'améliorer maniabilité et confort d'utilisation des Applications Internet Riches.

  • DOM et JavaScript permettent de modifier l'information présentée dans le navigateur en respectant sa structure.
  • L'objet XMLHttpRequest sert au dialogue asynchrone avec le serveur Web.
  • XML structure les informations transmises entre serveur Web et navigateur.

Les échanges de données entre client et serveur peuvent utiliser d'autres formats, tels que JSON.

Les applications Ajax fonctionnent sur tous les navigateurs Web courants : Mozilla Firefox, Internet Explorer, Konqueror, Google Chrome

 

JQuery.

 

jQuery est une bibliothèque JavaScript qui permet l'interaction entre JavaScript et HTML.

Elle a pour but de simplifier des commandes communes de JavaScript.

La bibliothèque contient notamment les fonctionnalités suivantes :

  • Parcours et modification du DOM.
  • Événements.
  • Effets visuels et animations.
  • Manipulations des CSS.
  • Ajax.